Reve d'avion



Blog d'un pilote de ligne

PPL (Private Pilot License) : Licence de Pilote Privé


Avant de devenir pilote de ligne, il faut passer par l'étape pilote privé. Cette licence permet de transporter des passagers dans des avions monomoteurs à pistons, dans le cadre d'activités non rémunérées. Dans tous les cas, ces vols sont menés dans les conditions VFR (Visual Flight Rules), c'est à dire du vol à vue : des conditions minimales de plafond et de visibilité régissent les vols.

Formation

Voir cette photo sur flickr
La formation de pilote privé se déroule en approximativement 60 heures de vol.
Les premiers vols sont réalisés en double commande (c'est à dire avec un instructeur en place droite), le but est d'apprendre le pilotage de l'avion, les procédures d'utilisation des aérodromes et les bases de la gestion d'une navigation.
Cette partie est marquée d'une étape importante qui est le "lâché", c'est à dire le premier vol où l'on est seul à bord. Le lâché arrive selon les personnes aux alentours de 10 à 20 heures de vol. Le nombre d'heures importe peu, ce qui compte est de se sentir prêt.
Un certificat théorique est à obtenir, il se décompose en 5 modules et contient les connaissances essentielles à avoir. La plupart des connaissances sont acquises durant les vols, mais il est nécessaire de préparer ces examens qui sont sous forme de QCM, comme un ATPL Théorique très allégé en somme.
Ensuite les vols insistent de plus en plus sur la navigation, puis en fin de formation interviennent les navigations solo, qui sont les premiers voyages où l'on est seul à bord.
Une fois la "grande navigation" (3 branches et 150NM minimum) effectuée, il n'y a plus que le test à passer.

Privilèges

Le PPL permet de piloter seul des avions d'aéroclubs, en emmenant des passagers si on le souhaite. La rémunération n'est pas possible mais le partage de frais est réalisable pour financer quelques heures.
Après la phase de formation intervient la phase dite de "mûrissement", période où l'on acquiert de l'expérience avant la formation professionnelle. Cette phase représente environ 100 heures solo, le but étant d'arriver au nombre d'heures minimum imposé pour débuter la formation CPL, soit 150 à 175 heures de manière générale.
En passant des qualifications supplémentaires on peur élargir le champ de ses activités de pilote privé et découvrir des machines plus évoluées (train rentrant et pas variable par exemple), le vol montagne ou encore le vol de nuit ...